dimanche 24 mai 2015

Ô 4 vents!


et la magie continue,
et les spectacles diffusent encore et toujours leur poésie.

 Une harpiste, des fils...
Une musique envoûtante, une danseuse dans les airs.

Le festival Ô 4 vents nous a encore proposé une merveilleuse expérience sensorielle!

Ariane(s) - Chemins croisés.

Un fabuleux conté musical et dansé en trois dimensions.



Chacun a sa façon de profiter du merveilleux qui se distille sous nos yeux.
Tandis que l'une se pelotonne de bonheur contre moi,
notre cadette prend des notes et créé un petit poème
(que je n'ai pas encore eu le droit de lire, il n'est pas fini)
et notre benjamin très à l'aise n'en finit pas de commenter de "wouah" les prouesses de l'acrobate.


Je me répète, je le sais,
mais quelle chance de pouvoir dialoguer avec les artistes juste après les représentations!
Quelle énergie partagée et quelle générosité!


 Et comme d'hab' on a voté
4 coeurs ça les valait bien!
et on a déambulé dans notre si beau quartier le coeur en joie!

Vivement le week-end prochain qui sera des plus remplis!

Ô 4 vents!

Et comme tous les ans,
notre moment préféré de l'année
peu après l'arrivée des martinets si bruyants
le Festival Ô 4 vents enveloppe notre quartier.

La programmation est de qualité,
les artistes accessibles, les spectacles très variés et pour tout âge,
les lieux investis sublimes.
A la découverte de notre quartier,
de spectacle en spectacle nous avons également le bonheur
de retrouver les amis de crèche, d'école,
qui suivent d'autres chemins que le nôtre au quotidien
et qu'il nous fait bon rencontrer au hasard d'une représentation.
Et c'est tout ça qui fait de ce festival une réussite.

Les enfants s'installent,
dans un brouhaha infini,
bougent, se poussent, rigolent en se chatouillant...
A chaque fois je me demande comment le calme va pouvoir revenir,
je panique à l'idée que les artistes ne travaillent dans ce chahut.
Mais à chaque fois, comme hypnotisés par la musique, le décor, les costumes,
ils sont happés par la magie de la performance en live.

Et je vous jure que de voir des hordes d'enfants déchaînés
tout d'un coup faire le silence et être profondément fascinés par le spectacle qu'ils boivent littéralement est aussi incroyable que ce qui nous est proposé sur le plateau!

Le festival a commencé hier et les enfants en sont déjà à leur troisième spectacle!

En début d'après-midi ils sont allés applaudir avec leur papa Marche ou Rêve,
puis Esperluette.
Enfin, hier soir nous étions tous ensemble avec 8 autres petits amis
pour contempler l'impressionnant Tension Verticale,
pur moment de danse et de poésie.

Même nos 3 ans (et ils étaient 5 à nos pieds) n'ont pas bougé
malgré l'heure un poil tardive (spectacle à 19 heures 30 après un samedi déjà bien chargé).
Magique.

Et ce festival pour les enfants le reste jusqu'au bout.
Il est précieux ce festival qui ose le spectacle vivant pour les plus petits tout en offrant une formidable programmation pour les plus grands!

Quelle richesse pour nos enfants d'observer, écouter, voir
des artistes qui risquent tout sous leurs yeux ébahis.
Une expérience que vous devez offrir à vos enfants de toute urgence.
Le festival est là encore une semaine avec tout un tas de représentations plus magiques les unes que les autres!

mardi 19 mai 2015

Musée en week-end

 Pour faire plaisir aux enfants,
petits fans sur pattes du célèbre sorcier Harry Potter
et dans le prolongement de notre break londonien,
nous avons poussé les portes de la Cité du Cinéma...

Si l'entrée est majestueuse et laisse penser que le voyage sera inoubliable...
nous sommes tous très vite retombés de nos balais!

Il y a très peu d'interaction.
L'exposition est en fait un musée de reliques du film.
Très loin de l'univers des petits lecteurs,
mais surtout très loin d'être ludique!

Passé l'étonnement de la scénographie
tout de même un poil travaillée
les enfants n'ont pas vraiment trouvé d'intérêt à détailler
les costumes des acteurs, pourtant pièces maitresses de l'exposition.

Cependant, ils ont aimé reconnaître quelques objets:
le retourne-temps, les baguettes (et leur incroyable et déconcertante facilité de savoir laquelle est à qui), Buck l'hippogriffe ou Tobie.

Ils ont pu profiter des deux seules "attractions":
dépoter une mandragore et lancer un ballon de quidditch.
Le tout pressé par 50 autres personnes avides des mêmes sensations.

Ah oui parce que même si vous prenez des places pour l'ouverture,
on attendra que vous soyez une cinquantaine pour vous faire rentrer dans l'exposition...

Une fois parqués tous ensemble,
l'aventure commence avec un animateur / acteur...
Il tient le choixpeau...
On y croit au passage de chacun sous le choixpeau,
on se demande même déjà ce qu'il va bien pouvoir décider pour nous et puis...
seulement 3 enfants iront s'asseoir et entendront l'affectation dans une maison...
Ainsi notre petite cadette,
plus déterminée que son aînée et avisée que son benjamin
ne s'est pas laissée dire deux fois que c'était une chance
et elle a sauté le pas!

Les objets sont enfermés dans des petites vitrines
comme de vraies reliques.
C'est touchant de les voir et très frustrant finalement de ne faire que les voir.


Malgré tout, les enfants étaient ravis...

Mai sachez-le, si la petite demie heure passée dans l'exposition
est efficace,
c'est bien pour les mettre en appétit pour l'énorme boutique
dans laquelle on ne peut manquer de tomber.


Là, le rêve contrarié des enfants prend enfin vie...
Mais tout à un prix, même les plus beaux rêves d'enfant...
et vraiment en plus du prix des billets très largement surestimé pour une si courte exposition,
la boutique ne peut que vous laisser un mauvais souvenir:
celui des larmes de frustration de vos enfants...

Bref, je dirais que pour les grands fans du film
que la vue des costumes portés par le magical trio peut émouvoir c'est parfait.
Pour les autres, qui comme nous, s'attendaient à vivre une vraie aventure dans le royaume de Potter et ses amis c'est une déception bien chère payée.

Globalement, c'est d'un niveau de galerie de supermarché...

Nuit des Musées 2015


 Ah cette fameuse Nuit...
Bien balisée dans nos agendas depuis quelques semaines,
avec les enfants on se réjouissait déjà de l'itinéraire,
des performances qui se dresseraient sur notre chemin...
Bref, la Nuit des Musées millésime 2015 serait inoubliable!

Nous avons commencé tout doucement - avant la foule -
avec Beaubourg.
Des amis de passage, nous ne pouvions pas les laisser partir sans vivre ce coucher de soleil incroyable sur les toits de Paris depuis le Georges.

Ensuite, nous avons roulé tout doucement vers le tout voisin
Musée de la Chasse et de la Nature,
car une Nuit des Musées ne peut être sans son traditionnel passage dans notre royaume qui donne toujours la place belle aux jeunes artistes.


 On a ri, on a eu les yeux écarquillés,
on n'a pas pu répondre à toutes leurs questions
(quid de cette installation de toilettes dans le Grand Salon)
mais on a profité de ces portes grandes ouvertes avant que le musée ne se refasse une petite beauté.

Passez si vous avez le temps voir les très belles installations de Julien Salaud : les chasses nouvelles, somptueuses.


Et puis nous sommes passés voir la danse à Picasso,
mais... le Magical Trio dormait déjà dans le vélo...
Nous avons tourné court et la Nuit des Musées s'est terminée
en balade nocturne dans notre si beau quartier
profitant de cette belle nuit de printemps.

Musée en week-end


Dans le quartier tout le monde en parle,
cette exposition qui remplit Carnavalet!

Alors nous aussi nous sommes allés découvrir le Paris de Napoléon.

Pas le droit de faire de photos dans l'expo,
mais de jolis trésors exhumés.
Et on voudrait en voir plus!

La scénographie est parfaite,
on évolue dans la période empire,
même la moquette est pleine d'abeilles...

Belle leçon d'histoire - un  peu moins d'urbanisme il faut le souligner - à partager.
Et il est incroyable de remarquer à quel point Napoléon fascine encore!

Et aller à Carnavalet c'est aussi s'offrir quelques précieux instants
à l'ombre des jardins qui justement étaient en train d'être entretenus...
Bonheur des odeurs, petites explications botaniques...

Et il ne faut pas oublier que si cette exposition est payante,
le musée en lui-même ne l'est pas et il regorge de trésors!


dimanche 10 mai 2015

Musée en vacances #‎13

Le vrai plaisir de mes enfants pendant ces quelques jours
c'est la balade découverte au British Museum.

Ils ont déambulé dans les salles en posant inlassablement des questions,
en regardant, observant et se questionnant.
Il est vrai que le British Museum est fascinant.

 Les enfants ont aimé les bénévoles qui permettent de toucher
qui expliquent, même aux petits étrangers.
Ils ont adoré l'immensité de ce musée,
nous rappelant sans cesse à quel point nous sommes petits
et dépositaires de tant et tant!


Et puis le point d'orgue pour nos deux filles très émues:
la pierre de Rosette...

Comme au Louvre,
on aurait pu y rester des heures, des jours...
Encore un musée à refaire...
Londres, on ne sera pas longs à revenir!