dimanche 26 avril 2015

Musée en vacances #‎9


Il y a des endroits, proches très proches de chez nous,
devant lesquels nous passons sans y rentrer.
Souvent c'est - je dois le confesser - en relation avec la queue de touristes qui s'y presse...

Alors ce matin, en rentrant de la liturgie,
lorsque nous avons remarqué l'absence totale de queue,
on s'est décidé à tenter notre chance!

C'est ainsi que nous avons découvert un vrai joyau:
la Sainte Chapelle!

 Nous sommes d'abord restés bouche-bée devant tant de beauté.
Quel spectacle!

Puis, reprenant nos esprits, nous avons suivi les enfants
qui armés d'un livret très bien fait
attiraient notre regard vers la droite, vers la gauche,
nous imposant réflexion et observation.



Si c'est bien évidemment les magnifiques vitraux qui imposent
à la Sainte Chapelle cette magnificence,
tout est époustouflant, rien n'est laissé au hasard.
Du sol au plafond tout n'est qu'émerveillement.

Construite pour recevoir des reliques du Christ,
notamment sa couronne d'épines,
c'est une catéchèse incroyable.


Une fois encore, nous avons écouté les enfants raconter les épisodes qu'ils reconnaissaient, de la Création à l'Arche de Noé en passant par Caïn et Abel...


Nous avons fait fi du flot des touristes sublimés comme nous,
et nous avons pris notre temps.

Quelle bêtise d'avoir tant attendu, quelle splendeur!


 Et vraiment mention plus plus plus aux petits livrets des Monuments Nationaux qui sont de vraies petites mines de renseignements et qui ont le chic pour ravir les enfants avec intelligence!

samedi 25 avril 2015

Musée en vacances #‎8


Décidément Beaubourg investit dans le futur et a entrepris d'éduquer nos enfants: au beau, au monde de demain.
Soulever le monde, sculpture mobile de Jan Kopp
invite les petits
par la manipulation et un jeu de poulies très créatif et coloré
à se questionner sur le monde dans lequel nous vivons et celui dans lequel nous voulons vivre demain.

Dès lors, ça crapahute dans tous les sens,
ça tourne des manivelles, des barres de bateau
et c'est tout le navire qui semble prendre vie.
Des filets s'animent, des raquettes de tennis forment une hélice,
plus loin des louches, des attrape-rêves, des cartes découpées qui révèlent des destinations ensoleillées.
C'est un univers bigarré qui enthousiasme les plus petits.
Enfin, chacun est invité à laisser un petit message
pour changer le monde, pour le faire aller dans le bon sens.
Dans ce joyeux bazar d'un monde fragile et à protéger
les enfants apprennent à le rêver.


 Nous avons profité d'être à Beaubourg
(et avant la grande rétrospective que nous attendons - Le Corbusier!)
pour aller faire un tour dans les collections permanentes que nous ne prenons pas souvent le temps de faire.
Or, les enfants y vont régulièrement avec leur école.
Notre petit dernier y a justement passé une journée juste avant les vacances,
et il était content de nous montrer ce qu'il avait retenu, c'était lui le guide!


Les observer sans relâche,
voir à quel point ils se sentent à leur place dans un musée,
les entendre reconnaître des oeuvres, des artistes.
Quel moment de grâce!

jeudi 23 avril 2015

Musée en vacances #‎7

 Il existe à Paris un musée qui fait briller les yeux de tous les visiteurs.
Parce qu'il recèle de surprises, de magie.
Parce qu'il se tient dans un lieu mythique.
Parce que le plancher grince par endroit et qu'il faut regarder de haut en bas!

Avec la bande de Clémence,
nous sommes partis à la découverte des Arts & Métiers!

Il nous manquait un barbu pour que chaque piston, roulement à billes, turbine ou autre engrenage prenne tout leur sens.
Mais en les observant, on réalise à quel point ce sont des petits chefs d'oeuvres.

Il y a des voitures, des avions, des vélocipèdes,
des machines à tout faire, les premières télés, des appareils photos,
des phonographes, le pendule de Foucault.
Il y a des piles énormes, des satellites,
des ampoules, des engrenages, des pistons, des automates,
des moteurs à vapeur, des métiers à tisser, des machines à coudre.
Il y a des plans, des moteurs, des télégraphes,
des inventions d'aujourd'hui, des vaisseaux et la statue de la Liberté.
 

Ce musée est un hymne à la créativité de l'homme,
à l'artisanat, à la capacité d'inventer pour mieux vivre!
Une ode à l'ingénierie!

 Il y a à lire,
des écrans à regarder, à toucher, des manipulations.
Il y a surtout à admirer et comprendre combien l'ingéniosité est synonyme de progrès.


 Il y a eu des discussions, des désaccords.
Des "je ne comprends pas!", des "à quoi ça sert?".
Mais surtout, il y aura eu des regards émerveillés,
des machines en métal, en bois, en verre,
le tout façonné par l'homme, inventé par l'homme,
pour l'homme.

A faire, à refaire,
multi-générationnel.

Musée en vacances #‎6


Une bien belle exposition à faire en ce moment au Musée Bourdelle:
Mannequin d'artiste, mannequin fétiche.

Ou comment faire découvrir aux enfants
le rôle puissant et artistique du mannequin.
D'abord utilisé à des fins scientifiques
- pour les proportions -
le mannequin d'artiste est devenu un compagnon fidèle.
Découvrir comment les artistes se sont servis de cet objet
qui interpelle par bien des aspects,
observer ces mannequins savamment exposés,
voilà qui donne lieu à bien des discussions!

L'exposition est particulièrement bien portée par une très belle et sobre scénographie
et elle interroge sur le rôle du mannequin,
bien au-delà de le cantonner à l'atelier de l'artiste.

Et avec ce beau printemps,
les enfants et leurs amis se sont disséminés dans le jardin tel un essaim de papillons...

PS: Attention, ce musée n'est ni habitué aux grandes troupes, ni aux enfants: c'est un petit écrin.
Ne soyez pas rebutés par les remarques quelques peu désobligeantes du personnel,
c'est aussi à nous de leur montrer que le beau est visible par tous.

mercredi 22 avril 2015

Musée en vacances #‎5


 Pas de vacances sans un traditionnel passage au
Musée de la Chasse et de la Nature.


 Et comme il n'y avait pas de nouvelle exposition,
les enfants ont suivi le parcours de "printemps" du Musée.
Munis d'un petit livret très bien fait et d'un crayon de papier,
nous avons ainsi parcouru les salles que nous connaissons bien
et y avons découvert des détails, des trésors cachés, enfouis.

 Les filles se sont prises au jeu,
pendant que le plus jeune membre de la famille
faisait cavalier seul et tenant la main d'un gardien se faisait conter milles et une merveilles sur le musée.

Puis, nous avons terminé par les installations que nous aimons particulièrement de Julien Salaud.
A voir, c'est à couper le souffle!